Anarchisme

De humanipedia
Aller à : navigation, rechercher

Courant politico-social dont le principe fondamental est la négation de l'Etat, considéré comme organe de vio­lence.

En théorie, l'a. est éclectique et admet aussi bien les propositions qui prônent le plus la violence que l'anarco-individualisme de Stirner, l'anarco-commu­nisme de Kropotkin et l'anarco-syndicalisme, fortement influencé par le précédent. L'anarco-syndicalisme nie l'importance de la lutte politique et du rôle dirigeant du parti dans le mouvement ouvrier, mais attribue au syndicat anarchiste la plus grande caractéristique révolutionnaire.

Bakounine soutient que le nouvel ordre naîtra spontanément de l'anarchie, thèse opposée à celle de Proudhon qui conçoit la nou­velle société comme une organisation d'échanges de services et de mutualisme et dans laquelle ne man­quent ni la coopérative, ni le principe "d'autogestion". Quelques spécialistes ont vu en Nietzsche un a. axio­logique et en Tolstoï et Gandhi des expressions pratiques de l'a. éthique, socialiste et non-violent.