Difference between revisions of "Espace de représentation"

From humanipedia
Jump to: navigation, search
 
Line 1: Line 1:
 
sorte d'écran mental où se projettent les [[image|images]], formé à partir de stimulations sensorielles, de la mémoire ou de l'activité même de la [[conscience]] en tant qu'[[imagination]]. En plus de servir d'écran de projection, il est en lui-même formé de l'ensemble des représentations internes du propre sens cénesthésique, de ce fait, il correspond exactement aux signaux du corps physique et on l'enregistre comme la somme de ces signaux, comme une sorte de second corps de représentation intérieur. L'espace de représentation. L'espace de représentation a des enregistrements dans deux plans en plus du volume et de la profondeur, ce qui permet de situer précisément, selon l'emplacement de l'image dans l'un ou l'autre de ces plans, si les phénomènes proviennent du monde intérieur ou extérieur. Parfois se produit l'illusion que la représentation est extérieure à l'espace de représentation (elle est toujours interne). A mesure que l'on descend de [[conscience, niveaux de|niveau de conscience]], cet espace augmente de dimension, de profondeur et de volume, en coincidence avec l'augmentation du registre de l'intra-corps et, à mesure que augmente la veille, il tend à s'aplanir en prenant différentes caractéristiques selon les niveaux agissants. L'espace de représentation est soumis aussi aux cycles et biorythmes qui rèlent toute la structure humaine. Il n'existe pas d'espace de représentation vide de contenus et c'est grâce aux représentations qui s'y formalisent que l'on a le [[registre]] de ses activités.
 
sorte d'écran mental où se projettent les [[image|images]], formé à partir de stimulations sensorielles, de la mémoire ou de l'activité même de la [[conscience]] en tant qu'[[imagination]]. En plus de servir d'écran de projection, il est en lui-même formé de l'ensemble des représentations internes du propre sens cénesthésique, de ce fait, il correspond exactement aux signaux du corps physique et on l'enregistre comme la somme de ces signaux, comme une sorte de second corps de représentation intérieur. L'espace de représentation. L'espace de représentation a des enregistrements dans deux plans en plus du volume et de la profondeur, ce qui permet de situer précisément, selon l'emplacement de l'image dans l'un ou l'autre de ces plans, si les phénomènes proviennent du monde intérieur ou extérieur. Parfois se produit l'illusion que la représentation est extérieure à l'espace de représentation (elle est toujours interne). A mesure que l'on descend de [[conscience, niveaux de|niveau de conscience]], cet espace augmente de dimension, de profondeur et de volume, en coincidence avec l'augmentation du registre de l'intra-corps et, à mesure que augmente la veille, il tend à s'aplanir en prenant différentes caractéristiques selon les niveaux agissants. L'espace de représentation est soumis aussi aux cycles et biorythmes qui rèlent toute la structure humaine. Il n'existe pas d'espace de représentation vide de contenus et c'est grâce aux représentations qui s'y formalisent que l'on a le [[registre]] de ses activités.
[[catégorie: Vocabulaire d'
+
 
Autolibération]]  [[catégorie: psicologie humaniste]]
+
[[catégorie: Vocabulaire d'Autolibération]]  [[catégorie: psicologie humaniste]]

Latest revision as of 11:03, 26 March 2019

sorte d'écran mental où se projettent les images, formé à partir de stimulations sensorielles, de la mémoire ou de l'activité même de la conscience en tant qu'imagination. En plus de servir d'écran de projection, il est en lui-même formé de l'ensemble des représentations internes du propre sens cénesthésique, de ce fait, il correspond exactement aux signaux du corps physique et on l'enregistre comme la somme de ces signaux, comme une sorte de second corps de représentation intérieur. L'espace de représentation. L'espace de représentation a des enregistrements dans deux plans en plus du volume et de la profondeur, ce qui permet de situer précisément, selon l'emplacement de l'image dans l'un ou l'autre de ces plans, si les phénomènes proviennent du monde intérieur ou extérieur. Parfois se produit l'illusion que la représentation est extérieure à l'espace de représentation (elle est toujours interne). A mesure que l'on descend de niveau de conscience, cet espace augmente de dimension, de profondeur et de volume, en coincidence avec l'augmentation du registre de l'intra-corps et, à mesure que augmente la veille, il tend à s'aplanir en prenant différentes caractéristiques selon les niveaux agissants. L'espace de représentation est soumis aussi aux cycles et biorythmes qui rèlent toute la structure humaine. Il n'existe pas d'espace de représentation vide de contenus et c'est grâce aux représentations qui s'y formalisent que l'on a le registre de ses activités.